L'énigme du Diable du Devonshire  

Ce blog s'adresse à tous ceux qui se sont intéressés à l'énigme de "la créature du Devonshire".  On trouve sur internet de nombreux sites qui donnent force détails sur cette affaire,  considérée par certains comme la plus grandes énigme que l'Histoire a soumise  aux esprits rationnels. En effet, dans la plupart des faits bizarres que l'Histoire nous propose, il plane un doute sur la réalité des faits, soit par le nombre réduit de témoins, soit par la difficulté de reconnaître cette réalité, soit encore parce que la tricherie peut être envisagée.

 Ici, les scientifiques qui ont eu  à se prononcer sur  cette histoire, n'ont pu se réfugier honnêtement   derrière ces arguments de dernier ressort ,  à savoir une hallucination collective ou tout autre phénomène collectif qui expliquerait la fausseté des observations rapportées. En effet, ici, un tel refuge  n'est pas crédible,  car il y a des faits avérés,  un nombre considérable de témoins dans plusieurs villages différents, et  des empreintes qui sont restées vérifiables pendant un  certain temps...

Un esprit rationnel sera obligé d'admettre qu'un tel phénomène possède bien une cause, et c'est là que cette affaire est si particulière, car pour l'instant, contrairemlent aux autres énigmes que propose l'Histoire, personne n'a pu imaginer la moindre cause crédible à un tel phénomène.   On peut dire que le rationalisme est carrément mis en difficulté , voire en danger, par cette affaire car seule est restée  l'option "phénomène irrationnel" , notamment  religieux et démoniaque...   

Chercher une solution rationnelle à un tel mystère peut être considéré comme un défi. Mais l'enjeu est bien  plus important que cela,  il y a une raison plus profonde et sérieuse qui doit pousser tout esprit rationnel  à chercher la solution. En effet, l'un des buts premiers de la science, c'est justement d'expliquer  le monde, et il est donc extrêmement dérangeant pour la communauté scientifique de constater une absence totale de solution à un tel problème. N'oublions pas que c'était le but des philosophes grecs anciens, que de chercher des explications rationnelles, afin de se débarrasser des "Dieux". Nous devons faire de même, si nous ne voulons pas laisser la place à un nouvel obscurantisme. 

Du point de vue épistémologique, la science est une construction logique qui se propose  d'expliquer les faits observés à partir de présupposés. Lorsqu'un phénomène résiste à toute explication , c'est généralement parcequ'il manque un présupposé dans les hypothèses de départ. Une telle affaire  doit donc être considérée comme une aubaine par la communauté scientifique, qui doit se faire un devoir de lui trouver une explication,  car elle  porte en germe  une future découverte, ou de  nouveaux présupposés à rajouter à l'axiomatique de départ.

Nous verrons que l'explication proposée ici,  rend crédible  un présupposé encore aujourd'hui largement spéculatif... 

La solution proposée ici explique toutes les "bizareries" de cette affaire,  notamment:

- les traces sur 150 km en une nuit

- le passage sur les toits, à travers les clotures, à travers l'estuaire.

- l'absence de neige à l'intérieur des "pas"

- la mort du chien

 

 

Quelques remarques qui vont nous  mener à la solution:  

1- Avez-vous déjà vu des traces laissées par un fusil mitrailleur sur un mur?  On y voit les impacts des balles sous forme d'une trainée de traces régulièrement espacées. 

2-Imaginons que l'on tire avec un fusil mitrailleur très rapide  depuis une très haute altitude :  Les impacts vont être visibles au sol, disposés en une chaîne balayant la campagne,  traverseront  les clotures, les murettes ,  passeront sur les toits, traverseront les rivières....et malheur au chien qui se trouve sur le passage. 

3- Prenez un tuyau en métal de quelques cm de diamètre , chauffez-le fortement et enfoncez -le un très court instant  dans quelques centimètres de neige : Il fait fondre la neige selon une couronne, en laissant une petite colonne de neige au centre. Mais faites l'essai suivant, enfoncez ce tuyau en biais ( environ à 45 degrés de l'horizontale): La colonne de  neige demeurée au centre, une fois le tuyau retiré,  va s'écrouler sur la partie inférieure, et la trace dans la neige,  en forme de U ,  ressemblera  à s'y méprendre à une trace de sabot. 

4- Supposez que vous vouliez faire un grand trou dans une tole, vous n'allez pas utiliser une perceuse normale, il n'y a pas de forets de diamètre suffisant, et il faut beaucoup d'énergie pour enlever toute la surface ....Vous allez utiliser une scie dite  "cloche" , qui découpe uniquement le pourtour du trou . De même, si vous deviez concevoir une arme laser qui fasse le plus gros trou possible dans la coque d'un  vaisseau spatial ennemi, vous chercheriez à utiliser  un faisceau laser "annulaire", qui découpe le pourtour du trou, c'est à dire un faisceau en forme de  cylindre "creux" , afin d'économiser au maximum la surface de la lumière laser. Un tel faisceau laser , très puissant, s'il  est tiré en biais dans la neige, va la faire fondre selon un anneau, et  faire le même genre de trou que le tuyau chaud dont nous venons de parler...dont l'aspect fera penser à une trace de sabot. Et chaque impulsion du laser donnera une nouvelle trace. 

5- Nous sommes en 1855 , il n'existe ni  vaisseaux spartiaux , ni lasers de puissance à tir automatique pulsé très rapide. En tout cas d'origine humaine. Vous avez compris que l'explication du phénomène , dans la mesure où elle semble  la seule possible , rend très probable  une hypothèse add hoc , celle de la visite d' extraterrestres. 

 

 Nous pouvons maintenant reconstituer ce qui s'est passé cette nuit d'hiver de 1855. Un vaisceau spatial d'origine extraterrestre arrive à proximité de la terre . Les occupants du vaisseau ignorent tout  des habitants de la terre. Aussi, l'un de leurs premiers tests, probablement une procédure appliquée  chaque fois que le vaisseau approche une nouvelle planète, c'est de vérifier leur arme. Pour cela,  ils envoient une raffale de   leur canon laser à tir automatique pulsé. En quelques secondes, des milliers d'impacts vont tracer sur le sol de l'Angleterre des traces de sabot. Y compris bien sur , sur les toits, et à travers les clotures. Un pauvres chien se trouvait sur la trajectoire, il  n'a pas eu de chance...

 

 Conclusion de cette affaire: La majorité des scientifiques s'accordent pour penser qu'il existe des intelligences extraterrestres. Mais la plupart jugent peu probable que des êtres issus d'une autre planête aient pu rendre visite à la terre. Cette  solution proposée à l'énigme du diable du Devonshire augmente nettement cette probabilité, dans la mesure où cette hypothèse constitue la seule hypothèse "add hoc" .

Peut-être  certains  esprits rationnels  auront du mal à  introduire cette hypothèse, mais du point de vue épistémologique,  il leur incombe alors de  trouver une autre solution à cette  énigme vieille de 150 ans.

 

 

GS

 gerard.samouillan@wanadoo.fr